L’École Française d’Extrême-Orient (EFEO) en péninsule indochinoise

L’École Française d’Extrême-Orient dont la maison mère se trouve à Paris dispose de quatre centres de recherche dans la péninsule indochinoise ainsi que deux autres centres en Thaïlande.


École française d’Extrême-Orient (Paris, siège)

L’EFEO a pour mission la recherche et la formation à la recherche, notamment par le travail sur le terrain dans toutes les disciplines qui se rapportent aux civilisations de l’Asie, principalement de la Chine, du Japon, de la Haute-Asie, de l’Asie du Sud-Est et de la péninsule indienne.

Adresse du siège de Paris : 22, avenue du Président Wilson, 75116, Paris. Métro : Iéna ou Trocadéro.

Lire la suite : EFEO, siège de Paris
Site : http://www.efeo.fr/


École française d’Extrême-Orient (Cambodge, Phnom Penh)

L’École a été représentée dès le début du siècle dernier à Phnom Penh, où elle a joué un rôle déterminant dans la fondation d’importantes institutions culturelles telles que le Musée national du Cambodge, l’École supérieure de pâli, la Bibliothèque royale et l’Institut bouddhique. Après son départ du Cambodge en 1975, l’École s’est réinstallée dans la capitale en 1990 sous l’impulsion de Léon Vandermeersch et de François Bizot et par le biais du Fonds d’Édition des Manuscrits du Cambodge (FEMC), animé par Olivier de Bernon (en poste de 1990 à 2005). C’est à partir de 1991 que Bruno Bruguier effectue ses premières missions sur l’analyse de l’espace du Cambodge ancien, avant d’être en poste de 1995 à 1998, puis de 2002 à 2007. L’EFEO est alors associée au bureau de l’inventaire du Ministère de la culture et des beaux-arts du Cambodge. En 1996, l’École installe au Musée national un atelier de conservation-restauration de sculpture dirigé par Bertrand Porte. De 2007 à 2010, Éric Bourdonneau est affecté à Phnom Penh pour mener ses recherches sur les lieux saints et les sources de l’histoire du Cambodge ancien.

Depuis 2012 le FEMC n’est plus rattaché à l’EFEO. L’EFEO est aujourd’hui établie au Musée national du Cambodge au sein de l’atelier de conservation-restauration de sculpture.

Adresse : École française d’Extrême-Orient / Musée national du Cambodge
Rue 13, Chey Chumneas, Duan Penh, Phnom Penh, Cambodge. Adresse postale : BP 878 Phnom Penh, Cambodge.

Responsable : Bertrand Porte – Tél. port. : + 855 16 920 356. Courriel 1 : bertrand.porte@efeo.net – Courriel 2 : bertrandporte@yahoo.fr

Lire la suite : Le centre de Phnom Penh, Cambodge


École française d’Extrême-Orient (Cambodge, Siem Reap)

Le centre EFEO de Siem Reap est depuis plus d’un siècle un acteur essentiel dans les programmes de restauration des monuments angkoriens et dans le développement des études khmères. C’est en 1907 que l’EFEO se voit confier l’inventaire et la préservation du site d’Angkor. Afin de sauvegarder les nombreux temples dispersés sur environ 400 km2 de forêt, elle crée l’année suivante une antenne permanente : la « Conservation des monuments d’Angkor ». Après l’indépendance en 1953, cet organisme est rattaché au ministère cambodgien de la Culture, mais sa direction reste confiée à l’EFEO jusqu’à la prise de pouvoir par les Khmers rouges en 1975. Des architectes et archéologues illustres de l’École ont fait l’histoire de la restauration d’Angkor : Henri Parmentier, Henri Marchal, Jean Laur, Bernard Philippe Groslier, Jacques Dumarçay…

À la demande du gouvernement du Cambodge, qui lui a réaffecté son ancien terrain, l’EFEO a rouvert son centre en 1992 et relancé plusieurs chantiers de restauration et programmes de recherche. Son action s’inscrit alors, en partenariat avec l’APSARA, autorité cambodgienne de gestion du site, dans le cadre d’une coopération internationale coordonnée par l’UNESCO. Les activités du centre ambitionnent aujourd’hui de couvrir les principaux domaines d’études qui contribuent à une meilleure connaissance de l’histoire et du patrimoine du Cambodge ancien. Une dizaine de projets de recherche sont actuellement menés, qui mobilisent un large éventail de disciplines des sciences humaines : l’histoire, l’archéologie, l’épigraphie, la philologie, la linguistique, ou encore l’anthropologie.

Adresse : EFEO Angkor, Phum Boeng Daun Pa, Slorkram, Siem Reap, Cambodge. Adresse postale : PO BOX 93300, Siem Reap, Cambodia.

Responsable : Brice Vincent – Mobile : (+855) 99 937 507 – Courriel : brice.vincent@efeo.net

Bibliothèque : M. Tauch Atakama – Mobile: (+855) 12 329 317
Mail bibliothèque : siemreap.bib@efeo.net ; efeo.bib@gmail.com

Lire la suite : Le centre de Siem Reap, Cambodge


École Française d’Extrême-Orient (Laos, Vientiane)

L’EFEO se vit confier par le gouvernement lao, après l’indépendance du pays, le contrôle scientifique de la conservation des monuments historiques et reçut l’autorisation de conduire des fouilles archéologiques. Cette mission officielle permit l’établissement au Laos de Henri Deydier, historien de l’art et philologue, de Charles Archaimbault, ethnologue célèbre pour ses travaux comparatifs sur les principautés lao, et de Pierre-Bernard Lafont qui y résida jusqu’en 1966. Bien plus tôt dans le siècle, Henri Parmentier avait fait les premières recherches sur l’architecture religieuse lao et sur le temple khmer de Vat Phu et Madeleine Colani des enquêtes pionnières sur le site proto-historique de la plaine des jarres. Un nouvel accord de coopération, passé en 1993 avec le ministère lao de l’Information et de la Culture, a permis à l’EFEO d’ouvrir à Vientiane un Centre franco-lao d’études bouddhiques et historiques.

Les recherches du Centre EFEO de Vientiane sont d’abord orientées vers l’étude historique à travers la philologie et l’épigraphie, mais elles sont également ouvertes aux domaines de l’ethnologie, de l’histoire de l’art et de l’archéologie. Ces travaux s’inscrivent dans un vaste programme de recherches pluridisciplinaires sur les sociétés bouddhiques entre l’Inde et la Chine. Le Laos, pays enclavé et relativement peu touché par la modernité, offre aux chercheurs des conditions privilégiées pour l’investigation de terrain.

Adresse : EFEO FEML, 1, rue Sisangvone – Unit 6, Bane Naxay, BP 3248, Vientiane, Laos.

Tél : + 856 21 41 46 20
Fax : + 856 21 41 39 52

Responsable : Michel Lorrillard – Courriel : michel.lorrillard@efeo.net

Lire la suite : Le centre de Vientiane, Laos


École Française d’Extrême-Orient (Viêt-Nam, Hanoi)

Le Centre, installé depuis 1995 dans une maison au cœur de Hanoi, a permis de donner un nouvel élan à la recherche française en vietnamologie, prenant l’initiative de programmes de coopération pluriannuels conduits sur place par les membres de l’EFEO et servant de lien entre les chercheurs français (EHESS, EPHE, CNRS, INALCO, universités…) ou européens et leurs collègues vietnamiens en sciences humaines et sociales.

Ses champs de recherche concernent l’histoire classique et contemporaine, l’épigraphie, l’anthropologie, l’archéologie.

Adresse : 5a Xóm Hạ Hồi, Hoàn Kiếm – Hanoi, Viêt-Nam.

Tél : +84 24 38 22 06 23
Fax : +84 24 38 22 06 25

Responsable : Andrew Hardy – Courriel : andrew.hardy@efeo.net
Secrétariat : efeo.vietnam@gmail.com

Lire la suite : Le centre de Hanoi, Vietnam


École Française d’Extrême-Orient (Viêt-Nam, Hô Chi Minh-Ville)

Née de la mission archéologique de l’Indochine fondée par Louis Finot en 1898, l’École française d’Extrême-Orient voit réellement le jour à Saigon en 1900 avant que celle-ci ne décide d’installer sa direction et ses locaux à Hanoi en 1902. Ce lien originel avec la Cochinchine se maintient cependant par la présence de correspondants ou de collaborateurs qui, en étant par ailleurs souvent membres de la Société des Études Indochinoises de Saigon (fondée en 1883), tissent au fil du temps une collaboration scientifique fructueuse qui ne se démentira pas tout au long du XXème siècle. Le symbole en est sûrement Louis Malleret qui sera successivement bibliothécaire de la SEI, conservateur du musée Blanchard de la Brosse (actuel musée d’histoire de Hô Chi Minh Ville), membre permanent puis directeur de l’ÉFEO.

Malleret est surtout le premier à lancer un programme d’envergure axé sur la partie méridionale du Vietnam en découvrant le site archéologique d’Óc Eo en 1940. Ses travaux de longue haleine seront l’objet de sa monumentale archéologie du delta du Mékong publiée au début des années 1960. Sous sa direction (1950-1956) un transfert temporaire du siège est projeté à Saigon mais après quelques mois seulement, c’est à Paris qu’aura lieu la réimplantation définitive. L’ÉFEO garde cependant tout son prestige et les échanges scientifiques s’y maintiennent avec le milieu académique.

Dès l’ouverture d’un nouveau centre de l’ÉFEO à Hanoi en 1993, de nouvelles campagnes de fouilles sont lancées sur le site d’Óc Eo et dans les alentours en partenariat avec nos collègues vietnamiens. Depuis les années 2000, des missions de courte durée concernant les sources et documents historiques, l’anthropologie, la conservation et la muséographie ont été parallèlement initiées par les membres des centres de Hanoi ou de Phnom Penh ainsi que par des boursiers post-doctoraux associés. L’élaboration d’un projet initié à Hô Chi Minh Ville et ayant un représentant résidant sur place renoue ainsi avec les origines mêmes de l’École et augure d’innovantes recherches et coopérations scientifiques.

Adresse : 113 Hai Bà Trưng, quân 1, Hô-Chi-Minh-Ville, Vietnam

Responsable: Olivier Tessier – Courriel : olivier.tessier@efeo.net

Lire la suite : Le centre de Hô Chi Minh-Ville


Pour en savoir plus : Les centres de l’EFEO en Asie


Rapports sur l’activité de l’EFEO – 2018/2019


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search